Planète Lune

Le Lunar Gateway, le projet de passerelle vers l’espace lointain, pourrait être repoussé par la Nasa. Il pourrait être difficile de tenir les délais annoncés pour installer la station en orbite lunaire, qui doit servir de relais pour explorer la Lune puis Mars.

Le projet de station en orbite lunaire de la Nasa pourrait prendre un an de plus que prévu, a informé le Wall Street Journal le 14 mars 2020. L’installation du Lunar Orbital Platform-Gateway, le projet de passerelle vers l’espace lointain, pourrait ainsi être retardée.

C’est Doug Loverro, administrateur associé pour l’exploration et les opérations humaines à la Nasa, qui aurait indiqué lors d’un comité organisé à la fin de la semaine précédente que la Nasa doit revoir ses plans en matière d’exploration lunaire, indique Engadget. Le projet de passerelle n’est pas abandonné mais la Nasa préfère augmenter ses dépenses à un rythme plus lent, espérant ainsi attirer de potentiels partenaires étrangers.

Nouvelle mission Lune prévue pour 2022

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-3.png.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *